La littérature, un voyage plus qu’abordable au pays des rêves

Dans un monde complexe à flux-tendus, nous ne pouvons pas seulement être des producteurs acharnés. Il est nécessaire de renouer avec ce qui fait de nous des êtres humains en ménageant du temps pour rêver et pour s’accomplir, pour devenir meilleur. Partir à l’autre bout du monde, découvrir de nouvelles cultures et des modes de vie alternatifs semble être une manière privilégiée aujourd’hui pour « s’aérer l’esprit » et sortir de la monotonie du quotidien. Malgré l’essor du tourisme international et la tendance actuelle au « globe-trotting » compulsif, parcourir la planète à la recherche d’évasion n’est pas à la portée de tout le monde.

Et pourtant, il existe depuis l’aube des temps un moyen simple et facile d’accès à cette « fuite du réel » salvatrice. Il s’agit bel et bien de ces bons vieux bouquins ! Si vous n’en pouvez plus de cette réalité grisâtre et abrutissante, plongez donc dans l’Antique Carthage dépeinte par Flaubert dans « Salammbô » et vous y trouverez le mysticisme exotique si particulier des civilisations antiques, vous renouerez avec l’ancienne société des hommes et prendrez conscience du vertigineux contraste des époques.

De même, Chateaubriand vous enivrera des effluves de la nature luxuriante du Nouveau-Monde et fera renaître en vous une sensibilité étouffée par le monde parfois brutal dans lequel nous vivons. Et les possibilités sont infinies ! Uchronies, science-fiction, romans d’anticipation ou philosophiques tout en images, symboles et allégories, la littérature fera travailler votre imagination comme aucun autre support.

Car voilà la différence élémentaire, au contraire d’un show télévisé ou d’un film, la littérature n’est pas constituée d’images que l’on vous présentent, elle se sert des mots pour orienter votre esprit, pour le stimuler afin de donner corps au récit. Mais en définitive, c’est bien vous avec l’aide de l’auteur qui vous représenterez le Combray « du Côté de chez Swann », qui matérialiserez dans votre esprit grâce au matériau fourni par l’écrivain, la toile que celui-ci a souhaité peindre.

Lorsque vous ressentirez à votre tour la fatigue de l’existence routinière, considérez donc ces petits objets rectangulaires de papier que sont les livres car ils sont les plus puissants vecteurs d’un transport salutaire pour l’âme. Nourrissez-vous de ces histoires riches d’enseignements et de paysages extraordinaires pour prendre du recul et contempler ces fresques narratives. Elles pourraient bien changer le regard que vous avez sur le monde qui vous entoure et vous permettre d’attraper ici et la des petits moments de bonheur qui vous ont jusqu’alors échappé.